5 - Le descriptif des travaux

5. Le descriptif des travaux

5.1. A quoi sert le DDT ou DQE ?

Le Descriptif Détaillé des Travaux DDT (aussi appelé Descriptif Quantitatif Estimatif, DQE) est le document le plus important de votre travail de préparation car il consigne par écrit toutes vos envies sous forme d’un tableau. Vous pouvez télécharger un modèle de tableau sur notre site Internet.
 
Le DDT vous permettra d’avoir des devis clairs et comparables.
 
Vous donnerez aux entreprises la partie du DDT qui concerne chacune pour qu’elles puissent établir leurs devis. Prenez la photocopie du relevé initial et notez y en rouge tout ce que vous voulez casser ou déposer : sol, mur, porte, fenêtre, mais aussi les revêtements muraux et autres mobiliers fixes.
 

Bon à savoir

- Le DDT pourra être complété par l’entreprise, notamment si vous avez oublié des éléments un peu techniques. C’est d’ailleurs sur ce point que vous pourrez apprécier le sérieux de l’entreprise.
- Si vous remplissez le tableau avec les prix indiqués sur notre site Internet vous pourrez évaluer votre budget.
 

5.2. Comment remplir le tableau ?

Le tableau est simple à appréhender. Il est divisé en lots et dans chaque lot vous écrirez vos demandes. Vous pouvez, en plus, y indiquer les quantités ou laisser l’entrepreneur s’en charger.
 
Rassemblez vos plans et vos notes et c’est parti!

A - LE LOT 0, LA PHASE PRÉPARATOIRE

Vous n’avez pas fait de plan pour ce lot, mais voici ce dont vous pourriez avoir besoin :
  • Un constat d’huissier, car lors des travaux, l’entreprise peut détériorer les appartements de vos voisins ou les parties communes. Le constat d’huissier vous prémunira de tout recours abusif.
  • Protéger et nettoyer régulièrement le chantier et les parties communes.
  • Une étude d’ingénieur, pour ouvrir un mur ou autre.
  • Une assemblé générale extraordinaire (AGE).
  • Une intervention du chauffagiste de l’immeuble pour changer une colonne, vidanger le chauffage ou changer les robinets d’arrêt.
  • Un diagnostic amiante, plomb et termites avant travaux ou démolition, qu’il ne faut pas confondre avec les diagnostics avant vente.
 

Bon à savoir

- En fonction de l’importance de vos travaux, vous pourriez être amené à souscrire une assurance de dommages ouvrage.
 

B - LE LOT 1, LA DÉMOLITION

Il n’est pas nécessaire de reporter les quantités, mais écrivez tout ce que vous avez mis dans votre plan de démolition.
 
Le traitement des gravats coûte cher. Certaines entreprises indélicates peuvent jeter vos gravats dans la nature. Il est important de demander à l’entreprise qu’elle inscrive sur le devis que tous les gravats seront déposés en décharge et d’en avoir la facture.
 

Bon à savoir

- Pour réaliser des économies, vous pouvez vendre certains éléments que vous comptiez jeter comme une ancienne cuisine. Vous pouvez aussi démonter vous même certains éléments et les déposer à la déchetterie.
 

C - LE LOT 3, LES REVÊTEMENTS DES SOLS ET DES MURS

Notez les différents éléments dessinés sur votre plan. Pensez à bien indiquer les caractéristiques de ce que vous attendez comme l’épaisseur d’une cloison et si elle doit être hydrofuge, acoustique ou thermique.
 

D - LE LOT 2, LA MAÇONNERIE ET L’ISOLATION

Reportez ce que vous avez noté sur vos plans. Vous pour-riez avoir besoin en plus d’un ragréage (pour avoir un sol lisse et à niveau après la dépose d’un revêtement de sol) ou d’une chape (si le ragréage ne suffit pas).
 
Pour la pose d’un parquet, précisez le type de pose à prévoir (flottant, à coller…) et le style (anglais, français, bâ-ton rompu, point de Hongrie…).
 
Pour la pose du carrelage, donnez sa dimension. Si vous ne la connaissez pas encore, demandez à l’entreprise de vous indiquer les surcoûts à prévoir en fonction des tailles ou des matériaux (carrelage, mosaïque, pierre, carreaux ciment…).
 
Reportez-vous à l’annexe 3 pour avoir plus d’explications sur les types de pose et de calepinage.
 

E - LE LOT 4, LA PLOMBERIE

Commencez par indiquer d’où débutera votre installation. Faut-il tout recommencer ou modifier l’existant. Ensuite in-diquez le type de matériaux à utiliser (cuivre, PER…).
 
Demandez de mettre des vannes d’arrêt quart de tour à chaque arrivée d’eau afin de pouvoir les fermer individuellement.
 
Indiquez tous les éléments à poser et à monter ( baignoire, meuble vasque, toilette, robinet, paroi douche…) et s’ils sont en appliques ou à encastrer.
 
Pensez, si nécessaire, à faire déposer les radiateurs pour que les peintres puissent avoir accès aux murs.
 

Bon à savoir

Si vous touchez à votre réseau de gaz, choisir un plombier agréé Qualigaz est bien mais ce n’est pas un prérequis.
- - Installer des nourrisses au départ du réseau d’eau permet de minimiser les pertes de pression et de température.
 

F - LE LOT 5, L’ÉLECTRICITÉ

Si vous faites uniquement quelques aménagements indiquez-les.
 
Mais si vous partez sur une rénovation complète il est plus facile de donner le plan électrique avec le DDT et d’y inscrire: «Remise en conformité du tableau et du réseau électrique suivant les normes NF C 15-100. Suivre l’implantation du plan et prévoir la pose des différents appareillages». Ra-joutez une ligne avec l’installation d’un tableau de chantier.
 
 Ensuite en fonction de vos moyens, vous choisirez entre une installation encastrée ou sous goulotte.
 

Bon à savoir

- Pour déplacer un compteur électrique vous devez contacter Enedis qui est le seul habilité à pouvoir le faire.
- Si vous n’avez pas d’électricité au démarrage du chantier, votre futur fournisseur d’énergie peut vous imposer l’installation d’un compteur provisoire dans l’attente de l’attestation de conformité de la futur installation électrique par le Consuel (choisir un élec-tricien agréé Qualifélec peut être un plus).
 

G - LE LOT 6, LA MENUISERIE ET LA SERRURERIE

Les menuiseries comprennent les portes intérieures ou extérieures, les fenêtres et le mobilier fixe (placard, cuisine…). Reportez tout ce que vous avez noté sur votre plan et détaillez leurs descriptions avec les tailles, qualités…
 
Si vous voulez un élément sur mesure que vous n’avez pas dessiné, expliquez où et comment vous le voyez et montrez des photos ressemblantes pour que l’entrepreneur puisse le chiffrer au plus juste.
 
Si vous changez vos fenêtres, précisez le type de pose que vous souhaitez (en rénovation ou en maçonnerie). La serrurerie comprend tous les aménagements en métal, il est recommandé de passer par un spécialiste.
 

Bon à savoir

- Dans le budget des travaux prévoyez de sécuriser la porte d’entrée.
- Pour bénéficier de crédits d’impôt, il faut que votre artisan soit RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).
 

H - LE LOT 7, LES FOURNITURES

Mettez ici toutes les fournitures qu’il faut acheter. Cela vous permettra de les choisir et de gérer votre budget. Voici certaines fournitures à prévoir par lot :
  • Maçonnerie: corniches, moulures…
  • Revêtement: carrelage, joint spécifique, baguette de finitions de carrelage, papier peint, peinture spécifique, parquet, sous couche, pare vapeur, barre de seuil, plinthe, crédence de cuisine…
  • Plomberie: ballon d’eau chaude, radiateur, robinet, baignoire, lavabo, paroi douche, bac douche et accessoires …
  • Electricité: radiateur, spot, prise, interrupteur…
  • Menuiserie: cuisine, placard, porte ou bloc porte, fenêtre, serrure, poignée, bouton de porte…
Retrouvez plus d’explications sur les fournitures dans l’annexe 3 et plus sur notre site Internet.
 

Bon à savoir

- S’occuper de l’achat des fournitures est un bon moyen de faire des économies, il vous suffit simplement de l’indiquer à l’entreprise.
- Attention, il faut privilégier la qualité au design, surtout pour les éléments encastrés.
- Demandez à l’entrepreneur de vous fournir les factures de ce qu’il achète pour bénéficier des garanties en cas de panne ou de sinistre. Si vous avez besoin de vous faire livrer un produit, demandez à l’entrepreneur ses modalités.